Riflemen

Plus de 20 ans d'ancienneté pour l'association Riflemen, destinée aux jeux de figurines historiques.

Derniers sujets
» partie du 24 / 02
Hier à 19:20 par pres

» Sur le champ youtube
Lun 5 Fév - 18:21 par pres

» prochaines parties de janvier
Lun 5 Fév - 17:54 par Benh

» samedi 3 février 2018: ce beau danube rouge
Ven 2 Fév - 22:48 par Alexandre

» re happy new year
Mar 23 Jan - 18:12 par Rommel

» Batailles chanaysiennes le 10 mars 2018
Mar 23 Jan - 18:08 par Rommel

» Monbonravet figurines
Mar 23 Jan - 16:48 par phil

» mardi 23 janvier
Mar 23 Jan - 13:24 par pres

» Nuit du jeu Mjc le 13 janvier
Sam 13 Jan - 1:44 par pres


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

folklore hunique

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 folklore hunique le Dim 5 Oct - 19:27

voilà les infos que cherchent notre président et son acolyte:
"les chaudrons huns ont servi, sous un feu violent, à cuire les morceaux de chair humaine des victimes que le clan ou parentèle dévorait ensuite, communiant ainsi dans la même haine du vaincu."
L'officiante est appelée strige ou stryge. elle est chargée du sacrifice et de la cuisson.
un peu plus loin "Les huns devaient boire le sang de l'ennemi dans une coupe, ou plus souvent encore un crâne scié au niveau des sourcils, retourné, monté avec un pied et recouvert d'une feuille d'or...."
un dernier passage pour la route: "conformément à l'usage de ce peuple, ils cisaillent une partie de leur chevelure, enlaidissent leur face hideuse en s'infligeant de profondes blessures afin que ce guerrier exceptionnel [Attila] ne soit pas pleuré par des lamentations et des larmes de femmes, mais par un sang que verse les hommes".

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: folklore hunique le Dim 5 Oct - 20:14

Pareil chez les Pochon ...

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: folklore hunique le Mar 7 Oct - 8:39

Ok, très bien...la source?

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: folklore hunique le Mar 7 Oct - 18:48

Pour les deux premiers passages, il s'agit d'extrait du livre de Michel ROUCHE, Attila, la violence nomade, Fayard, 2009.
Pour le dernier, c'est un passage de Getica ou De origine actibusque Getarum , Jordanès, VI ème siècle ap.JC.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum